Les adblockers sont des logiciels intégrés au navigateur permettant d’empêcher l’apparition de pop-ups publicitaires. Une proportion importante d’internautes ont recourt à ces adblockers obligeant les webmasters à prendre des mesures adaptées. Etat des lieux d’une véritable bataille technologique.

On considère que près d’un site web sur vingt est filtré par les adblockers. Il peut s’agir d’outils comme Adblock ou Ghostery mais aussi certains outils intégrés dans les anti-virus comme Avast. Des sites très prisés, en particulier ceux consacrés aux jeux vidéos ou aux gadgets technologiques peuvent même être filtrés à près de 40%.

De facto, le prix de certains éléments display chute (environ 3%) ce qui représente une vraie menace pour certains sites qui dépendent essentiellement de cette source de revenus.
La réaction des sites web
Les webmasters des sites concernés peuvent intégrer du code PHP ou Javascript pour détecter ces filtres, les désactiver et les empêcher de faire baisser les recettes publicitaires. Mais les adblockers intègrent rapidement ces modifications et adaptent leur application en conséquence.

Certains services se mettent donc en place pour gérer cette situation comme par exemple le leurre Javascript. En plaçant ce code invisible à l’internaute, les annonceurs espèrent piéger les outils anti-bannières. Peine perdue, ceux-ci s’adaptent une fois encore en conséquence. Que faire ?
Le marché des anti-adblockers
Des startups comme Overblog se sont attaquées frontalement au problème et développent des technologies permettant de masquer les URL’s des publicités aux adblockers. En cryptant la totalité du code et des IP, le serveur génère un code spécifique rendant invisible les éléments promotionnels. Ces outils utilisent des clés de cryptographie polymorphique pour réécrire de manière différente et de façon infinie le code du site. Ainsi, à chaque visite de site, un nouveau code sera généré et brouillera la détection des adblockers.

Cette technologie a été brevetée et constitue actuellement la meilleure parade aux systèmes anti-publicité.

Si demain votre adblocker fonctionne moins bien, vous saurez pourquoi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment